Ouvrir menu

District New Generations Chair

Compte rendu de la rencontre Responsables Commission Jeunesse District (DNGC)- CRJ Massy Palaiseau le 20 septembre 2014

Réussir ensemble - Réunion DNGC

Contexte général

Gérard ALLONNEAU apporte en introduction quelques précisions sur l’action Jeunesse :

- Il existe 4 programmes Jeunesse officiels du Rotary : les échanges de jeunes (Rotary Youth Exchanges ou RYE), l’Interact, le Rotaract et le RYLA.

- Il importe de faire remonter à Evanston les réalisations notables faites en France dans ce domaine et susceptibles de généralisation. (Cf. paragraphe II alinéa « Echanges Action Jeunes Générations »).

- La formule du « club satellite » est efficace pour créer des clubs de jeunes professionnels. Elle laisse une autonomie de fonctionnement pour que les jeunes s’y sentent bien, le temps de la constitution d’un nouveau club. Ne pas oublier que la cotisation ne doit payer ni les actions, ni les repas.

- Il n’existe dans aucun pays un fichier des jeunes bénéficiaires des programmes Jeunesse. Nous disposons en France du fichier des étudiants d’échange mais pas des bénéficiaires des autres programmes. Les responsables Commission Jeunesse des districts et des clubs ont à s’en préoccuper.

- Les responsables de Commission Jeunesse de district (DNGC) doivent d’abord rappeler les fondamentaux des programmes Jeunesse et ne pas oublier que les jeunes sont leur public, non pas les rotariens.

Echanges de jeunes RYE

- Notre objectif prioritaire en zone 11 est de développer les échanges courts : échanges familiaux d’été et camps internationaux. Aux USA il y a un équilibre 50%-50% entre échanges longs et courts. En particulier, les responsables DNGC et DYEC doivent solliciter les clubs pour organiser davantage de camps en France.

- Il appartient aux clubs de garder le contact avec les anciens étudiants d’échange et de les amener vers d’autres programmes.

- Elisabeth Delaygue cite l’opération menée dans le D 1700 avec les étudiants « outbound ». Il leur est demandé de mener une action de service dans leur club d’accueil pendant leur échange. Un rapport remis à leur retour permet de reconnaitre et récompenser celui / celle qui s’est le plus distingué(e) dans cette action.

- La formule « Echanges Action Jeunes Générations » a été récemment inventée et officialisée par le Rotary. Le district 1650 avait déjà mis en place des opérations « échanges + stages » mais cette information n’était pas remontée à Evanston, ce qui est dommage.

- Dans cette formule les clubs Rotary offrent aux jeunes l’hospitalité (familles d’accueil) et le mentorat de rotariens pour suivre les jeunes au cours du stage et du séjour. Ponctuellement grâce au réseau des rotariens eux-mêmes ou par l’intermédiaire des CIP, des stages eux- mêmes peuvent être proposés aux jeunes. Elisabeth Delaygue propose de promouvoir ce programme auprès des jeunes des IUT et des universités.

Rotaract

- La création de nouveaux clubs Rotaract passe par la conviction des présidents des clubs Rotary. Le DNGC doit le leur rappeler régulièrement. L’identification des écoles et universités à proximité permet de trouver de futurs prospects rotaractiens.

- Impliquer les rotaractiens dans les manifestations Jeunesse du district est aussi un moyen de conserver le contact avec eux.

- Le gouverneur et le DNGC doivent attribuer une subvention du district aux clubs Rotaract. Bernard Pichon signale que, dans le district 1790, les clubs Rotaract viennent de constituer une association « Rotaract District 1790 » qui recevra la subvention globale du district Rotary.

Interact

- Les expériences de Jacqueline Chabaud, Elisabeth Delaygue et Hervé Riaux mettent en évidence les conditions nécessaires à la création d’un club Interact :

une personne (ce peut être un parent rotarien) a la volonté et la ténacité de créer un club et d’accompagner les jeunes dans la vie du club

il faut convaincre le proviseur et les enseignants de l’intérêt pour les jeunes de développer leur esprit de service

un contact privilégié via un rotarien du monde de l’Education (proviseur ou ancien proviseur) facilite les premières démarches.

La signature d’une convention de coopération entre le Rectorat et le District ouvre plus facilement les portes.

Un adulte rotarien aide les jeunes à faire émerger les premiers projets et assiste à une réunion statutaire hebdomadaire sur deux. (en général 20 minutes pendant les récréations).

- Le passage de l’Interact au Rotaract peut poser problème en fonction de l’âge et de la composition du club Rotaract (proportion d’étudiants et de professionnels en particulier). Les rencontres entre interactiens et rotaractiens à l’occasion d’actions ou de réunions statutaires sont très utiles pour faciliter le passage.

RYLA

- L’expérience récente du district 1510 met en relief :

La sélection des candidats par les clubs et la nécessaire promotion du RYLA auprès des présidents.

L’attribution d’une subvention du district comprise entre 2000 à 4000 € sur un budget global d’environ 10 000 € pour un Ryla d’une semaine avec 12 à 15 jeunes

La nécessité d’anticiper le choix des visites d’entreprises et des conférenciers

L’intérêt d’y inviter des rotaractiens.

- Il est utile de constituer un fichier des intervenants et des thèmes traités dans les RYLA des districts. (CRJ)
- Les Missions locales pour l’Emploi peuvent être pourvoyeurs de candidats.
- A noter deux RYLA internationaux :

Un RYLA franco-germano-polonais organisé à Strasbourg par un club alsacien avec une centaine de participants (en langue allemande)

Un RYLA franco-américain organisé à Paris par le district 1660 avec l’aide financière du CIP France-USA.

Rencontres de promotion croisée des programmes

- L’objectif de ces rencontres est d’obtenir des « bons de commande » c’est- à-dire des passages de jeunes d’un programme à un autre et de les fidéliser ainsi dans la famille rotarienne.

- La présence de jeunes rotariens de moins de 45 ans dans ces rencontres est aussi appréciée par les participants.

- La présence de rotaractiens de plus de 30 ans est une opportunité pour les amener à créer un club Rotary de jeunes professionnels.

Prévision d’opérations des districts pour 2014-2015

Voici quelques prévisions d’action énoncées par les participants :

- D 1730 : une nouvelle rencontre est en projet avec la volonté d’impliquer davantage les clubs Rotary. Les jeunes par groupes de 10 travailleront à la conception d’une action de service. L’action gagnante sera réalisé dans un travail commun avec un (des) Rotary Club(s).
- D 1700 : suite au changement récent de DNGC, la réflexion est en cours.
- D 1650 : 2 rencontres viennent d’être réalisées entre interactiens et
rotaractiens pour la première, avec les boursiers, les rotaractiens et les
interactiens pour la seconde.
- D 1510 : une rencontre est prévue le 22 novembre prochain avec un
conférencier professionnel de haut niveau sur le thème de la vente. Elle est destinée également aux jeunes rotariens de moins de 45 ans. L’intervention de jeunes rotariens est également prévue.
- D 1670 : une réflexion est en cours avec l’association des bénéficiaires des autres programmes, en particulier pilotés par le district (Prix du district, prix de l’éthique professionnelle)
- D 1770 : une conférence de district des rotaractiens sur le thème des micro-crédits s’est tenue en 2014-2015. Une nouvelle rencontre « jeunes rotariens – rotaract – interact » est prévue le 28 juin 2015 sous forme de « Journée Verte »
- D 1790 : une nouvelle rencontre de jeunes est programmée pour février 2015. Le thème, la forme, l’animation et le choix de l’équipe organisatrice sont en réflexion.
- D 1780 : le district travaille à la récupération des adresses des anciens bénéficiaires des programmes Jeunesse du ROTARY.

Election des New Generation Chairs NGC

- Les statuts du CRJ prévoient la présence, au sein du Bureau exécutif et Conseil d’Administration du CRJ, de deux représentants des Responsables de Commission Action Jeunesse de District. L’élection se fera certainement par voie électronique avant la prochaine rencontre. Les DNGC intéressés voudront bien envoyer à cet effet une lettre de motivation et un court CV rotarien au président Alain Finix.

Daniel FABBRO

Publié le mardi 14 octobre 2014, par Philippe Denoyer, et mis à jour le 14 octobre 2014.

Fermer le menu
Rotary District 1750
Fermer le menu