Ouvrir menu

BUS TRIP EUROPE

Pour le District 1750 , Béatrice Richard, Philippe Lhostis, Pierre Aymard et Véronique Granger font un travail remarquable dans la réalisation de cette action et nous les remercions pour leur implication.

Je viens, en compagnie de mon président 2013/2014 Patrick Morvan, de passer 12 jours avec vos jeunes.

Nous avons visité Strasbourg, Nuremberg, Praha, Wien, Venezia, Milano et Genève....5000 kilomètres...de la Petite France à l’ONU.

Nous ne sommes pas les premiers rotariens à le faire, nous ne serons pas les derniers, cela va de soi, mais nous venons de vivre avec 48 jeunes de 16 à 18 ans une expérience que je souhaite à toute rotarienne et tout rotarien : il y a avant, et puis, il y a après !

Oui, nous avons déjà fait Paris et Barcelona, mais 8 jours, ce n’était pas du tout pareil.
Quand nous partons il y a la petite japonaise timide, le petit mexicain refermé, l’américain peu bavard, la canadienne observatrice, la brésilienne silencieuse, le bolivien pataud, la colombienne réservée, le taiwanais gamin, l’Equatorienne coincée ou la petite argentine mélancolique.

Bien sûr, certains nous connaissent déjà et nous font une belle fête quand nous nous retrouvons à Paris en scandant nos noms sous les yeux ébahis des nouveaux arrivants, mais c’est tout.

Peu à peu ils vont tous s’ouvrir aux autres et au fil du voyage, les amitiés vont grandir, les distances et les éducations différentes vont faire place à un groupe soudé dans lequel l’inimitié n’a pas sa place, dans lequel le sourire est de mise et la gentillesse, dans lequel le Rotary et son drapeau prend une grande place.

Le sourire de Romi-mélancolie d’Argentine et de Shin Hae de Corée, les éclats de voix de Citlalli (HUGO-HUGO-HUGO !), les pitreries de Gonzalo Guga du Mexique à Venise ou de Bob Mr Bean, le sérieux d’Amanda, Jane ou celui de Hannah, le bagout de Briana-Adriana, la décontraction de Jorge-Rojo, les éclats de rire de Keiko et Sarah, les regards en coin d’Ana, Kisako ou Ime qui savent demander les choses, le sérieux de Gonzalo 2, Hyesoo ou David, les rires de Jerry ou Tom-Cliff de Taiwan pourtant bien ternes au départ, les lunettes de Lucca "Notre" Brésilien, la barrette de Maggie des USA, les chaussures mouillées d’Isabel, la découverte des autres par Erika du japon, Yu Ching ou d’Estefania (un peu en retrait), le vouvoiement de Tina qui parle le persan, la veste rouge de Sari la canadienne du Japon (et son sourire), les yeux de Rebecca, la gentillesse de mes 190 cm Jason et Eamon ou Yuto + petit, les boucles d’oreille de Béa du Brésil, la décontraction de Génésis, Luisa du Vénézuela, Marcela ou celle de Sarah, AOI très à l’aise (Ah Non !) , les bouclettes de Corinne, la présence de Clay, Juan, Dylan ou José, le short d’Hannah (elle comprendra), FIFI et Nicolas de Bolivie si sympa et la Chanson de Céline Dion de TAYLOR du 1770 (à ne pas rater à la Conférence de District, Gouverneur) que j’écoute en boucle en vous écrivant.

Je pense n’avoir oublié personne.

Je joindrai à la liste Jean Louis, super Jean Louis notre chauffeur-Guide et nos 2 Bafas Célia et Mathilde sans oublier PAT, mon Président de dans 2 mois....
Le respect de l’autre pour 14 nationalités, le besoin de communication, le bonheur de se découvrir et celui de voir que l’autre est là et a sa place dans notre monde.

Le respect de son drapeau, le respect de notre roue, de notre drapeau et de ce que représente le Rotary International dans le monde et, au-delà des conflits, vivre ensemble une expérience unique pour parler et aider dans l’avenir à lutter contre les conflits, la faim dans le monde et l’illégalité afin de donner à l’autre ce qu’il lui est indispensable, sa liberté et sa personnalité.
Une amitié, un geste, un moment de sa vie : l’ont-ils compris ? J’en suis absolument certain car, durant ce voyage, mes enfants, comme j’aimais les interpeller, n’ont pas failli et quand nous sommes rentré au siège de l’ONU à Genève, ils ont tous bien compris que la roue tournait et que c’était maintenant à eux de veiller sur la Paix, à notre suite et pour la vie de notre planète et notre monde.

La roue tourne !

Demain d’autres rotariens nous remplacerons, nous remplacent déjà sur les autres Bus-Trip et, je l’espère de tout coeur, vivront dans le geste et dans le coeur, la même aventure ! L’aventure des générations futures et du Rotary de Paul Harrys.

Maintenant, je vous demande de regarder la photo, elle représente sur le sol Viennois, une petite partie de l’avenir du monde, j’en suis certain, car "mes enfants" y contribueront.

Hugues Walter
Responsable Jeunesse avec Mireille Mauduit du District 1760 pour qq années et qui, il s’en excuse, vient de parler sa langue préférée, l’espagnol, durant 2 semaines, mais bon !

Publié le mercredi 1er mai 2013, par Philippe Denoyer, et mis à jour le 2 mai 2013.

Fermer le menu
Rotary District 1750
Fermer le menu